Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | L'auto et la Loi | Du nouveau pour les conducteurs diabétiques
L'auto et la Loi

Du nouveau pour les conducteurs diabétiques

date 30/01/2019 - 22:33 | micro_reportage Francine Thomas
Le diabète touche près de 3.7 millions de personnes en France, selon les estimations de Santé Publique France. Et pour celles et ceux qui passent leur permis de conduire, c'était jusqu'à présent, le parcours du combattant. Mais les choses changent et les conditions s'assouplissent. Le point avec notre consultant juridique.
facebooktwitter
illustration de Du nouveau pour les conducteurs diabétiques

Du nouveau pour les conducteurs diabétiques...

 Du nouveau pour les conducteurs di…
 Du nouveau pour les conducteurs diabétiques
play
0:00
0:00
volume-high 
Obtenir son permis de conduire pour une personne diabétique ne va donc pas de soi... « Ce n'était pas si évident que ça ! » rappelle Maître Eric de Caumont. Les personnes diabétiques devaient déclarer leur maladie à l'auto-école et passer une visite médicale, auprès d'un médecin agréé par la préfecture. Il est chargé de définir si la personne diabétique est capable d'évaluer elle-même sa glycémie et donc de gérer son hypoglycémie, laquelle peut entraîner un malaise au volant.

Une mesure tout récemment assouplie, suite à l'accord trouvé entre la Fédération Française des Diabétiques, la Sécurité routière, le Ministère de l'Intérieur et le Ministère de la Santé : « Désormais, on considère que l'on peut faire confiance aux diabétiques pour être responsables » et Maître Eric de Caumont ajoute, « De plus, les cas de malaises au volant par hypoglycémie, n'avaient pratiquement jamais été démontrés... Donc, on maintenait une obligation lourde pour une hypothèse dangereuse bien sûr, mais qui, en pratique, parce que les diabétiques se prennent en charge au quotidien, n'était jamais arrivée ».

Reste quand même aux personnes affectées, qui souhaitent passer le permis, d'en informer leur médecin traitant. C'est lui qui évaluera s'il est nécessaire ou non de passer devant un médecin agréé par la préfecture. En fonction des cas donc, un patient bien suivi et responsable pourra être exempté de ces formalités.
Maître Eric de Caumont conclut : « Si le médecin juge que son patient gère bien son diabète, ce dernier n'aura plus spécialement besoin de déclarer sa maladie à l'auto-école. »
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés