Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Le covoiturage passé au crible
Question d'Autoroute

Le covoiturage passé au crible

date 18/09/2021 - 02:38 | micro_reportage Marie Marquet
À quelle fréquence les Français ont-ils recours au covoiturage ? Pour quel type de trajet ? VINCI Autoroutes publie les résultats d'une grande enquête sur les pratiques du covoiturage.
illustration de Le covoiturage passé au crible
 Le covoiturage passé au crible
 Le covoiturage passé au crible
play
0:00
0:00
volume-high 
Vous êtes covoitureur et vous empruntez l'autoroute... Le covoiturage s’installe dans les déplacements du quotidien et c'est un mode de transports très lié aux trajets professionnels, comme l'explique Amélia Rung de VINCI Autoroutes : « Plus de 74 % des covoitureurs utilisent cette pratique pour des raisons professionnelles, soit pour aller au travail tous les matins, soit pour des motifs professionnels ponctuels, par exemple une formation ou des artisans qui se retrouvent pour aller sur un chantier. »
65% des personnes interrogées qui se déplacent pour des trajets professionnels, le font avec des collègues de travail, en majorité des cadres et des employés.

L’âge moyen du covoitureur est de 34 ans, 48 km en moyenne sont parcourus pour rejoindre un parking de covoiturage et depuis le parking, ce sont en moyenne 114 km qui sont parcourus par les covoitureurs.

Pourquoi les covoitureurs optent-ils pour cette solution de déplacement ? Le bénéfice environnemental est l'un des principaux facteurs de motivation et c’est désormais l’écologie qui arrive en tête, et c’est une première : « En général, c'est plutôt l'économie qui ressortait systématiquement et là on voit que la partie écologique commence à prendre de la place et les covoitureurs ont conscience que covoiturer à un impact important et intéressant sur les émissions de gaz à effet de serre », souligne Amélia Rung.

Et pour encourager la mobilité partagée, VINCI Autoroutes va doubler le nombre de parkings sur son réseau dans les quatre années à venir…
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales