Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

Radio VINCI Autoroutes
social   facebook   twitter   instagram   youtube2
recherche_mini
replay REPLAY
play3 Actualité
play3 Les émissions
play3 Route et Mobilité
play3 Tourisme
play3 Invités
play3 Culture
play3 Vie Pratique
play3 Musique
podcasts PODCASTS
france TRAFIC
musique RETROUVER UN TITRE
micro LA RADIO
commentaire CONTACT
vinci_autoroutes 
écouter 
Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
REPLAYPODCASTSTRAFICRETROUVER UN TITRELA RADIOCONTACT
Accueil | Replay | Route et Mobilité | L'Auto et la Loi | Stationnement gênant : faut-il adhérer aux stickers dissuasifs ?

Stationnement gênant : faut-il adhérer aux stickers dissuasifs ?

date 02/11/2020 - 01:58 | micro_reportage Francine Thomas
Ils collent et ils collent bien, ces autocollants dissuasifs que les automobilistes mal stationnés retrouvent sur leur pare-brise. Sont-ils légaux ? Notre consultant juridique s'y colle...
illustration de Stationnement gênant : faut-il adhérer aux stickers dissuasifs ?
 Stationnement gênant : faut-il adh…
 Stationnement gênant : faut-il adhérer aux stickers dissuasifs ?
play
0:00
0:00
volume-high 
Il sont de plus en plus répandus ces autocollants aux slogans bien trouvés sensés dissuader un automobiliste mal garé de recommencer. Mais sont-ils légaux, et peut-on être poursuivi pour leur usage sur le véhicule d'un tiers ?

« L'autocollant est-il une dégradation ou pas ? » questionne Maître Éric de Caumont : « C'est toute la question. Si vous avez mis un petit autocollant pas très adhésif, s'il y a une poursuite engagée, je ne suis pas sûr que cela aille jusqu’au tribunal. »

En revanche, dans le cadre du texte sur la dégradation d'un bien appartenant à autrui, seul texte qui pourrait s'appliquer, ce genre d'affaire pourrait bien finir au tribunal. Notre consultant prend ainsi l’exemple suivant : « le fait de dégonfler les pneus d'une voiture appartenant à autrui peut entraîner des poursuites, alors qu'il n'y a pas de dégradation stricto sensu ».

On pourrait donc appliquer la même logique pour un sticker difficile à décoller. La sanction pour dégradation pourrait alors aller jusqu’à 1500 euros d'amende.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2023
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales