Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio VINCI Autoroutes
107.7 Radio VINCI Autoroutes
recherche_mini
    facebook   twitter   instagram   youtube2   |   vinci_autoroutes
podcasts PODCASTSplay ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Question d'Autoroute | Végétaliser les abords de l'autoroute
Question d'Autoroute

Végétaliser les abords de l'autoroute

date 09/05/2021 - 02:27 | micro_reportage Marie Marquet
Planter des arbres et des arbustes au bord de l’autoroute, ce n’est pas uniquement esthétique. La végétalisation de l'autoroute est utile à la biodiversité.
illustration de Végétaliser les abords de l'autoroute
© VINCI Autoroutes 
 Végétaliser les abords de l'autoro…
 Végétaliser les abords de l'autoroute
play
0:00
0:00
volume-high 
Les abords des voies de l’autoroute sont utiles à la biodiversité. Les talus, de part et d’autre des voies, sont les « dépendances vertes » qui font partie intégrante du paysage de l’autoroute.

Ce sont des espaces de biodiversité inscrits dans les grands projets d’infrastructures avec, souvent, les aménagements paysagers et la végétalisation des talus, comme l'explique Clara Arnould de VINCI Autoroutes : « Cette végétalisation permet une meilleure intégration de l'autoroute dans son environnement et permet aussi le développement de milieux propices à la biodiversité. »

Cette biodiversité est animale mais également végétale, car les abords des autoroutes offrent une alternative intéressante en termes de milieu de vie à la petite faune et à la flore sauvage. D’où l’intérêt de se tourner vers le végétal local, avec des pépiniéristes qui connaissent bien la faune et la flore de leur région. Clara Arnould précise que « ce sont des végétaux adaptés au milieu, puisqu'on les replante dans la région où on collecte les graines et, donc, ils sont beaucoup plus favorables à la biodiversité et plus résistants par rapport au climat ».

Les graines sont récoltées à la main et des végétaux poussent ensuite en culture afin d’être plantés sur des surfaces non négligeables : pour 1 km d'autoroute, on compte à peu près 4 hectares de talus, ce qui représente en moyenne 10 à 15 mètres de part et d'autre des voies…
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés
A propos
© Radio VINCI Autoroutes 2021
Crédits photos © Adobe Stock
Mentions légales